[ TESTIMONY #1 ] KFC 🍗

  • Temps de lecture 1 minute

Cécile Lequeux, responsable d'études marketing chez KFC, a gentiment accepté de répondre à nos questions, et de parler de son expérience Happydemics. 

Cécile, si je vous dis “KFC”, le premier mot qui vous vient à l’esprit, c’est …

Colonel Sanders ! 

Au quotidien, c’est quoi, être responsable des études marketing chez KFC ?

C’est aider les équipes à prendre des décisions. Au final, c'est apporter une vraie valeur ajoutée à l’entreprise.

Et vous pensez que les études ont été une force pour permettre à KFC de se démarquer ?

Oui !

Ça nous a permis de cerner exactement nos forces pour recentrer notre discours de marque sur notre unicité. La clé quand on est challenger sur un marché !

Dans votre poste, qu’est-ce qui est le plus dur à gérer ?

La quantité de chiffres ! Tous à traiter pour trouver la bonne info, la perle qui fera la différence.

D’après votre expertise, à quoi ressemble l’étude idéale ?

L’étude idéale, elle est rapide et elle apporte des réponses activables immédiatement.

Et en plus, elle n’est pas chère.

Vous continuerez à utiliser les études pour avancer, même si c’est une invasion permanente de chiffres ?

Bien sûr !  Le marché de la restauration change sans arrêt,  nous devons rester en lien permanent avec nos consommateurs pour faire les bons choix.

Déjà des idées de nouvelles problématiques ?

En ce qui concerne les études, je pense que ce serait l'amélioration de leur prédictibilité en termes de concepts et de produits.  

Pour KFC, je pense qu'une des futures problématiques pourrait être l'optimisation efficace du mix-média, dans le contexte de montée en puissance des médias digitaux.

Pour notre collaboration, la problématique, c’était vos burgers. Vous pouvez résumer les enjeux rapidement ?

Nous avions besoin de savoir très rapidement si notre nouveauté intéressait pour réajuster à la hausse ou à la baisse nos prévisions de vente.

Happydemics est jeune sur le marché des études. Ça aurait pu vous faire peur. Qu’est-ce qui vous a convaincue ?

La clé pour cette étude, c’était vraiment la réactivité des réponses et c’est ce que proposait Happydemics, plus la possibilité de suivre en temps réel la montée en puissance du terrain. Puis le recueil moderne des données me semblait plus en lien avec la « vraie vie » de mes consos.
Les panels online, c’est un peu trop classique.

Ça a donné quoi, quand vous avez reçu les résultats ?

C’est rapide ! C’est utilisable directement dans une presentation, et en même temps, on peut se faire ses propres tris et creuser si besoin !

Happydemics a été conforme à vos attentes ?

Complètement ! En 3 jours, pleins d’individus avaient répondu à mes questions, acheteurs et non-acheteurs.

Et les résultats, vous en avez fait quoi, concrètement ?

Ces résultats ont été présentés à la direction générale et nous ont permis de soutenir notre projet d’amélioration des lancements marketing. 

De plus, j’y ai découvert des insights complémentaires, et depuis, nous avons lancé un projet pour creuser cette découverte !

Merci Cécile, d'avoir répondu à nos questions !

.

Partagez cet article
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn